17.10.10

On ne voit pas par quel enchantement des hommes enfoncés chacun dans sa culture seraient saisis d'une passion spontanée pour les genres de vie ou les formes de pensée éloignés de leur tradition. Si, d'autre part, la richesse de l'humanité réside exclusivement dans la multiplicité de ses modes d'existence, si "l'honneur d'avoir créé les valeurs esthétiques et spirituelles qui donnent son prix à la vie" revient, ainsi que l'écrit Lévi-Strauss et comme le disent en d'autres termes les grandes professions de foi de l'Unesco, alors la mutuelle hostilité des cultures est non seulement normale mais indispensable. 

Alain Finkielkraut. La défaite de la pensée

2 comentaris:

Gregorio Luri ha dit...

ça va de soi.

annapunsoda ha dit...

je suis convaincue...hihihi