19.9.06

I like the Pope

Le problème des musulmans (...) c'est que le paradis promis par le prophète existait déjà ici-bas: il y avait des endroits sur cette terre où des jeunes filles disponibles et lascives dansaient pour plaisir des hommes, où l'on puvait s'enivrer de nectars en écoutant une musique aux accents célestes (...). Ces endroits étaient facilment accessibles, pour y entrer il n'était nullement besoin de remplir les sept devoirs du musulman, ni de s'adonner à la guerre sainte; il suffisait de payer quelques dollars. Il n'était même pas nécessaire de voyager pour prendre conscience de tout cela; il suffisait d'avoir une antene parabolique. Pur lui il n'y avait aucun doute, le système musulman était condamné: le capitalisme serait le plus fort.
.
Michel Houellebecq. Plateforme
.
.

2 comentaris:

elquemaietvaigdir ha dit...

Diuen que l'Echanove està genial en el paper. Haurem de veure-ho.
Cap sopresa d'altra banda.
el problema és que les cases de putes no són el paradís. No per les putes.

ferrancab ha dit...

No crec que aquest sigui un gran problema per algú que espera la salvació post-mortem.